L’aubergine est un légume qui s’utilise uniquement avec des recettes qui nécessitent une cuisson. Toutefois, cela ne doit poser aucun problème puisqu’il se prête à toutes sortes de cuisson. De plus, il est assez facile de faire ressortir la saveur à la fois tendre et délicate de ce légume estival. En voici quelques conseils.

Bon à savoir

Il n’est pas nécessaire de peler l’aubergine. Il est même recommandé de garder la peau afin d’obtenir une belle couleur violet profond sur l’assiette. Le fait de garder la peau permet aussi de limiter l’absorption des corps gras par la chair. Sinon pour ceux qui ne sont pas convaincus de garder la peau de l’aubergine, il est beaucoup plus facile de l’enlever après cuisson.

Préparation

Pour utiliser l’aubergine dans sa recette, il est tout d’abord essentiel de bien la rincer à l’eau claire et froide. Il faut ensuite bien la sécher. Pour se faire, il suffit de se munir d’un linge doux bien propre. Le pédoncule qui constitue d’aubergine doit aussi être retiré. Une règle qui s’applique à n’importe quelle utilisation de ce légume. Ce n’est qu’après qu’on procède au tranchage de la chair selon la forme qui nous convient : en petits dés, en tranches fines, etc. La chair de l’aubergine peut s’oxyder assez vite. Alors pour éviter qu’elle ne perde sa belle couleur blanc tendre, on l’arrose avec un tout petit filet de jus de citron.

Mode de cuisson

L’aubergine n’est pas très exigeante en ce qui concerne le mode de cuisson. Elle est même très souple sur la question puisqu’elle se prête à n’importe quels types de préparation. En plus, une fois en bouche, la chair de l’aubergine est extrêmement fondante. Il est possible de la frire, de le mijoter, de le griller, de le sauter ou encore de l’enfourner. Par contre, le gout de ce légume n’est pas très mis en valeur lorsqu’il est cuit à la vapeur. Dès lors, c’est le seul mode de cuisson déconseillé.

LEAVE A REPLY