La technique de potager bio est légèrement plus compliquée qu’un simple potager. Elle exige plus de sérieux en termes de choix des végétaux, de traitements du sol et de solutions pour lutter contre les parasites.

Les principes de bases

Pour réussir un potager bio, le choix de l’emplacement est un facteur clé. Celui-ci doit être bien exposé au soleil. Mais, il doit aussi bénéficier d’une excellente protection contre les vents dominants. Aussi, il est conseillé de ne pas installer un potager bio à proximité d’une maison qui risque de faire de l’ombre aux plantes. De même, il vaut mieux éloigner le potager des arbres qui sont gourmands en eau. Ce n’est alors qu’après le choix de l’emplacement qu’on procède aux choix des plantes en fonction du climat et de la nature du sol de la région.

Les solutions contre l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques

Pour rappel, un potager est dit bio lorsqu’on n’a utilisé aucun produit chimique sur les végétaux tout au long de leur production (que ce soit de l’engrais ou de traitements contre les insectes nuisibles et les parasites). La première solution consiste alors à miser au bon développement des plantes en associant des espèces complémentaires sur les parcelles de terrain. On peut alors, par exemple, planter les tomates à côté des radis, des oignons ou encore des haricots. On peut également planter les soucis à côté des laitues, des choux et des carottes puisqu’ils ont un effet répulsif sur ces derniers. Par contre, il faut éviter de planter des plantes légumineuses (pois, haricots, etc.) à proximité de l’oignon, de l’échalote ou encore de l’ail puisqu’ils ralentissent leur développement. La deuxième solution, quant à elle, consiste à laisser en semi-friche petite partie du jardin. Les insectes nuisibles pourront y trouver quelques trucs à manger. Il en est de même pour les insectes amis des cultures (abeilles, rouges gorges, etc.). La troisième solution c’est de fabriquer un compost fait maison à partir des déchets ménagers. Pour finir, on procède à la rotation de cultures. Une technique qui permet d’éviter l’appauvrissement du sol.

LEAVE A REPLY